Son départ…

             pourblog005.jpg               papa016.jpg

pourblog004.jpgParu dans l’yonne républicaine

La date la plus manquante de ma vie est le Samedi 6 Mai 2000, le jour de la saint Prudence, le jour ou mon père a trouvé la mort (….)                                                                                                                                     C’était pourtant une belle journée, comme tant d’autres…!!!

Je me remémore chaques jours les souvenirs de peur de ne les voirs disparaître un jour (…) comme lui !

papa003.jpgpapa022.jpg papa038.jpg papa017.jpg

Mes souvenirs restent intacte années après années, je me rappellerais toute ma vie de son dernier regard, de son dernier geste, de son dernier sourire…de sa joie une fois de plus à sortir sa moto pour une dernière ballade, qui pour moi comme pour nous tous était banal comme toutes celles qui faisait.

Un coup de klaxone en passant, un sourire et un signe de main comme pour dire « à toute a l’heure« …  ; si j’avais su que ce signe serait le dernier, que ce n’était en faite qu’un adieu trop précoce….

« Mes larmes me coulent sur le visage (…..) « 

Les mots ne peuvent décrire réellement ma souffrance, mais cela m’aide à accepté cette réalité !!!

J’ai un énorme trou dans ma vie, j’ai longtemps cru qu’il reviendrait un jour, je m’inventais des histoires pour le rendre présent. Le matin quand je me réveillé javais l’impression d’entendre le murmure de sa voix alors je descandais de mon lit, chaque fois la réalité me rattrapé, je découvrais chaques matin ma mère assise seul devant son bol, sans personne, s’éfforsant de sourire pour caché la solitude… C’était une vieille maison et les escaliers grincait le soir, mais à chaques grincement je m’attendais à son retour, même si toutes ces idées n’étaient qu’imaginaire, je suis sur que chaqu’un de mes frères et ma soeur y ont pensés sans jamais le dire !                                                                                                                                                   

Que dire [....], comment expliquer ce malheur qui me laisse écorché vif.                                                           On dit qu’avec le temps, la douleur s’atténue, se dicton est Faux….                                                                Plus les années passent et plus je pense à mon père, je souffre de son absence, qu’il ne soit pas à mes côtés quand je partage de bons moments.

J’aurais voulu qu’il connaisse Jerry et qu’il tienne ses petits enfants dans ses bras…C’est tellemet difficile de le faire connaitre à ceux que j’aime !

Comment serait ma vie aujourd’hui si il était revenu se jour là ?                                                                       Et si cette voiture l’aurait éviter ?

Et si ………………….                                                                                                                                                         Et si ……………………..

depuis cette date, ma vie à était chamboulé, j’essaye d’effacé les moments les moments les plus tristes et de ne gardé que les meilleurs.

Pour finir je vous laisse découvrir ce petit texte, qui le représente comme il était ;

 

Notre Papa,

Notre Papa était quelqu’un de rêveur, d’ambitieux et avait des projets pleins la tête.                                      Il avait si soif de vivre……….

En 2000, il réalisa l’un de ses plus grand rêve, son permi moto et part la suite acquit sa première moto et c’est ce qui causa sa perte ainci que la notre

Notre Papa fut un père aimant et aimé, un homme d’un si dur caractère mais d’un si grand coeur.               Il était doté d’une générosité débordante, d’un courage et d’une ambition exemplaire, d’une joie de vivre incontestable et d’un amour irréprochable, mais d’un si court passage à nos côtés.

Tous ses rêves se sont terminés le 6 Mai 2000, quand notre papa est partit au guidon de sa moto et n’en n’est jamais revenu, sans même pouvoir nous dire aurevoir.                                                                                Il n’y a aujourd’hui que nos souvenirs et nos rêves pour pouvoir nous reblotir quelques courts instant dans ses bras et cela personne pourra nous le prendre.

Il est parti en ayant accomplit ses espoirs, mais tellement trop ambitieux nous a détruit avec ses rêves.  Malgré tout, qu’est ce qu’on ne ferait pas, pour que notre papa soit toujours là….

On ne pensera jamais que notre père nous a oublier, car quoi qu’il en soit, il a laissé un dernier message pour nous ce jour là, qu’il avait oublier de nous dire avant de partir….

JE VOUS AIMES

Il y a également une vidéo montage que j’ai réalisé, elle dure environ 7 minutes, regarder la si vous avez un peu de temps !!!

http://video.google.com/googleplayer.swf?docid=-6159509146580010408&hl=fr&fs=true » type= »application/x-shockwave-flash »>

Publié dans : ||le 10 juillet, 2008 |Commentaires fermés

Commentaires desactivés.

palabras |
perf3ct |
Ondine, être irréelle... et... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Valseuses de Lou
| Anywhere out of the World
| Journal d'une vie